Mostafa Melsa

Archive for the ‘Humeur’ Category

Si, coté boulevard, un « effort » a été fait (et encore !), coté plage, tout laisse à désirer ! 

L’(re) aménagement de la « promenade » d’Ain Diab bat son plein. 

Allées piétonnes, pistes cyclables, escaliers menant à la plage, pelouses verdoyantes, bancs pour se reposer, sanitaires, lampadaires, tout y est, ou presque ! Oui, presque ! 

Les « concepteurs » (architectes et autres paysagistes) qui ont « pensé » cet « embellissement », il y a fort à parier qu’ils n’ont jamais mis les pieds à Ain Diab, ou si peu ! Ou vécu les plaisirs « naturels » qu’offre cette grande plage, poumon de Casablanca. Très prisée, au demeurant, par les résidents étrangers et par les touristes de passage qui descendent dans les hôtels limitrophes et qui y font un détour en prenant des photos et du  plaisir !

Pour lire la suite, clic ici Promenade de la plage les ratés

Publicités

De quelle femme fête-t-on la fête en ce 8 mars décrété journée internationale de la femme ?

Les médias en font tout un plat, mais cette mascarade n’amuse certainement que les FOSDF, Femmes Oisives Sans Difficultés Financières, qui trouvent là de quoi s’occuper et une nouvelle occasion de se faire offrir quelque cadeau de plus.

Les vraies femmes qui méritent, elles, qu’on les vénère tous les jours ne demandent qu’à ce qu’on leur foute la paix !

Bonne fête Chéries !!!

 

 

Une Dame demande : « Combien vous vendez les œufs ? »
Le vieux vendeur répond : «1 dirham l’œuf, madame».
Elle dit : «Je vais prendre 6 œufs pour 3 dirhams ou je pars …».
Le vieux vendeur répond : «Achetez-les au prix que vous souhaitez, Madame. Peut-être que c’est un bon début pour moi parce que je n’ai pas vendu un seul œuf aujourd’hui et j’ai besoin de ça pour vivre…».
Elle lui achète ses œufs à prix marchandé et part avec la sensation d’avoir fait une bonne affaire !
Elle entre dans sa limousine et va dans un restaurant chic avec une amie.
Elle et son amie commandent ce qu’elles voulaient. Elles mangent peu et laissent beaucoup de ce qu’elles ont demandé.
Alors elles payent l’addition. Elle était de 900 dirhams. Les dames donnent 1000 et demandent au propriétaire du restaurant chic de garder la monnaie comme pourboire…

Cette histoire pourrait sembler assez normale vis-à-vis du patron du restaurant de luxe, mais très injuste pour le vendeur des œufs…

La question que cela pose est : « Pourquoi avons-nous toujours besoin de marchander quand nous achetons à des nécessiteux ?
Et pourquoi sommes-nous généreux avec ceux qui n’ont pas besoin de notre générosité ? »

Il me souvient que mon père avait l’habitude d’acheter à de pauvres vendeurs toutes sortes de choses, même s’il n’en avait pas besoin… Parfois, il les payait plus cher. J’étais stupéfait et je lui avais demandé pourquoi il faisait ça ? Alors mon père m’avait répondu : « C’est une charité enveloppée dans la dignité, mon fils… »

A propos des recommandations à l’emporte pièces du FMI…

Oscar Wide ne pensait pas si bien dire !

Crédit responsable

Le risque de leur surendettement disparaîtra à jamais le jour où les travailleurs comprendront enfin que le crédit n’est pas un complément de salaire pour acheter des objets pour paraître, mais une avance sur salaire.

Une avance sur une épargne, à constituer après coup, dont le montant aura servi à l’acquisition d’un bien utile.

 

Ils tirent le diable par la queue n’ayant souvent pas de quoi manger à leur faim, mais ont apparemment de quoi « charger » à volonté leur téléphone portable auquel ils sont accrochés toute la journée en train de potiner !

Les PUB télévisées vantant telle ou telle marque de voiture la montrent roulant, paisiblement, seule, dans un paysage féerique (plaine verte, sentier de Montagne, plage exotique,…) ou, énergiquement, dans un labyrinthe virtuel !

Jamais une voiture embourbée dans un embouteillage !?


Votre agenda

mars 2019
L M M J V S D
« Fév    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Rubrique

Archives

Catégories

Publicités