Mostafa Melsa

Archive for the ‘Humeur’ Category

Avec tous ces trottoirs accidentés où l’on risque de se fouler la cheville à chaque pas (entrées de garages allant jusqu’à un mètre de profondeur et autres dénivellations, … quand ils ne sont pas squattés sans vergogne par les voitures en stationnement sauvage, les terrasses de café, les chantiers en construction, …et autres « ferracha » (qui n’exercent désormais plus à la sauvette), circuler à pied dans nos ex-charmantes villes devient un calvaire, même pour les piétons les « plus aguerris »!!!

Publicités

Dans sa dernière livraison (n°782 du 13 au 19 octobre 2017), Tel quel nous apprend que « désertée par les touristes, la station balnéaire de Saïdia peine encore à sortir la tête de l’eau »

Il y a bien longtemps j’ai fait ce constat en la visitant :

« A la nouvelle « Medina » de Saïdia il y a presque tout ce qu’on trouve dans les stations balnéaires du genre, espagnoles notamment dont on s’est apparemment beaucoup inspiré (résidences flambant neuf, marina (la plus grande de je ne sais plus quoi prétend un panneau de pub), centre commercial et boutiques, scènes pour orchestres, restaurants et glaciers, etc…)

Mais il y a, en moins, les arbres et autres espaces verts et, en plus, les ordures jetées par les promeneurs (détritus qu’on retrouve par ailleurs jonchant le sable extra fin tout le long de la plage, sans que cela semble déranger les vacanciers autochtones et TME). Le tout sans ce quelque chose qu’on pourrait appeler une âme! »

 

 Tous ces enfants qui ne font aucune activité physique et ne connaissent des sports et des jeux que ce qu’ils voient ou font sur écran, en s’empiffrant de cochonneries sucrées- salées, … et qui ont à disposition une voiture qui les « dépose » et « ramasse » pour la moindre distance …!

En général, il est vrai, ils ont commencé leur « carrière sportive » avec ce genre de parents qui, en costume de ville, emmènent leurs enfants sur la plage, ne les déshabillent pas et les grondent quand, s’aventurant dans l’eau, ils mouillent leurs chaussures … !

QUESTIONS remises à la présidence du Sénat

Année 2016. – no 10 S (Q) ISSN 0755-5458 Jeudi 10 mars 2016

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Page 911

 

Contestation d’une niche fiscale 20545. − 10 mars 2016. −

Mme Nathalie Goulet attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès du ministre des finances et des comptes publics, chargé du budget sur la réglementation actuelle qui permet aux Français et Françaises qui font des dons à l’armée israélienne (Tsahal), de défiscaliser leurs dons et leur donne le droit à 60 % de réduction d’impôts, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il s’agit donc d’une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d’une armée étrangère. Elle souhaiterait avoir l’explication de cette disposition exorbitante du droit commun.

Merci TH

 

« Allah yajâal l’ghaf’la mabin l’bayae wa chàri!», « L’occasion fait le larron ! ».

Tel semble être le soubassement de cette loi « culturelle » qui régit nos relations marchandes et, par extension, toutes nos relations professionnelles et sociétales ?…

Dans cette ambiance de conformisme et de complicité hypocrite où tout le monde suspecte l’arnaque mais accepte que tout le monde arnaque tout le monde !

Et ça se dit croyant, vivant …dans la crainte de l’Éternel !

Et ça parle aussi de partenariat et de la nécessité de relations win-win !

 

« Ce n’est pas grave, ce n’est que de l’eau du puits, elle est gratuite (hada ghi l’ma dal bir, fabor), c’est d’ailleurs pour ça que l’haj a tenu à creuser très loin, contrairement aux voisins … »

C’est le type de réponse auquel vous avez droit si, par souci d’économie de l’eau, vous en faites la remarque au « boy » de service (jardinier attitré, gardien, chauffeur,…) occupé à pousser vers le trottoir du voisin à forts jets d’eau un mégot de cigarette ou une brindille coincé(e) entre deux dalles.

Parfois, la scène se passe sous le regard du maître des lieux, bedonnant et fier et fier de l’être, qui fait les cent pas devant le portail du garage grand ouvert en parlant au téléphone et qui, du haut de son portable, vous toise avec l’air de vous dire que « vous n’avez que la réponse que vous méritez, espèce de fdouli » (had chi alli bghit tasmaa ?).

Vous essayez de maintenir une distance de sécurité avec la voiture qui vous précède.

Il se trouve toujours des automobilistes, certainement très « intelligents ! » (en tout cas, ils croient l’être !) qui vous font des appels de phare vous enjoignant d’avancer !

Et si vous persistez à maintenir la distance raisonnable de sécurité, ils vous doublent pour s’y insérer. Au passage, certains vous reprochent votre « nonchalance » en imitant, la tête penchée avec la main portée en dessous de la joue, quelqu’un qui dort !

Quand ils ne vous insultent pas tout simplement pour votre … incivisme !

C’est valable aussi quand vous vous arrêtez au feu à une distance raisonnable pour laisser passer les piétons et bien le voir quand il passera au vert !


Votre agenda

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Rubrique

Archives

Catégories