Mostafa Melsa

Archive for the ‘Humeur’ Category

 

« Ce n’est pas grave, ce n’est que de l’eau du puits, elle est gratuite (hada ghi l’ma dal bir, fabor), c’est d’ailleurs pour ça que l’haj a tenu à creuser très loin, contrairement aux voisins … »

C’est le type de réponse auquel vous avez droit si, par souci d’économie de l’eau, vous en faites la remarque au « boy » de service (jardinier attitré, gardien, chauffeur,…) occupé à pousser vers le trottoir du voisin à forts jets d’eau un mégot de cigarette ou une brindille coincé(e) entre deux dalles.

Parfois, la scène se passe sous le regard du maître des lieux, bedonnant et fier et fier de l’être, qui fait les cent pas devant le portail du garage grand ouvert en parlant au téléphone et qui, du haut de son portable, vous toise avec l’air de vous dire que « vous n’avez que la réponse que vous méritez, espèce de fdouli » (had chi alli bghit tasmaa ?).

Vous essayez de maintenir une distance de sécurité avec la voiture qui vous précède.

Il se trouve toujours des automobilistes, certainement très « intelligents ! » (en tout cas, ils croient l’être !) qui vous font des appels de phare vous enjoignant d’avancer !

Et si vous persistez à maintenir la distance raisonnable de sécurité, ils vous doublent pour s’y insérer. Au passage, certains vous reprochent votre « nonchalance » en imitant, la tête penchée avec la main portée en dessous de la joue, quelqu’un qui dort !

Quand ils ne vous insultent pas tout simplement pour votre … incivisme !

C’est valable aussi quand vous vous arrêtez au feu à une distance raisonnable pour laisser passer les piétons et bien le voir quand il passera au vert !

 

Si l’on accepte cette définition d’un problème et qu’on l’applique à notre système d’enseignement, il n’y aura plus qu’à suivre les étapes logiques de la méthode de traitement des problèmes comme suit : 

  1. Identifier le Problème (en quoi consiste l’écart)
  2. Chercher les causes (toutes les causes)
  3. Chercher les solutions (toutes les solutions)
  4. Définir des critères de choix des solutions
  5. Confronter critères – solutions et retenir la solution la mieux appropriée
  6. Mettre en œuvre la solution retenue (la tester éventuellement)
  7. Suivre la mise en œuvre de la solution retenue
  8. Suivre l’impact sur le problème
  9. Généraliser la solution 

 Oui, mais, si, d’un côté, tout le monde peut être d’accord sur le constat de l’écart entre la situation actuelle de notre système éducatif et une situation normale (voire souhaitée), et, éventuellement sur les solutions à lui apporter, de l’autre côté, il n’y a pas, quelque part, la volonté de réduire l’écart !

 Tous les écrits, débats, lamentations, critiques, et autres « il faut faire ceci », « il faut faire cela » resteront vains tant qu’il n’y aura pas cette VOLONTÉ !   

 Ceci étant, on raconte qu’un sage chinois, il y a de cela plusieurs siècles, conseiller de son empereur, confia à ce dernier : « Si vous voulez détruire un pays, inutile de lui faire une guerre sanglante qui pourrait durer des décennies et coûter cher en vie humaines. Il suffit de détruire son système d’éducation et d’y généraliser la corruption. Ensuite, il faut attendre vingt ans et vous aurez un pays constitué d’ignorants et dirigé par des voleurs. Il vous sera très facile de le vaincre ». 

A méditer…

 

 

 

 

 

Arrogants devant les petits, serviles devant les grands !

Ils ? Tout le monde ou presque. De haut en bas et de bas en haut de la « hiérarchie sociale » admise par tous… Mais aussi dans tous les sens, chacun ayant sa propre définition du « grand » et du « petit ». Et ça donne…le BMWiste qui toise le FIATUNOiste mais qui tremble devant le douanier à l’aéroport… ,le …qui …mais ….etc…

Constat du jour : Blédarisation

Entre les vitrines et enseignes flamboyantes des magasins de grandes marques internationales et les casse-crouteurs à ciel ouvert, les étalages pouilleux de fruits et légumes et autres produits chinois de pacotille des marchands à la sauvette (ferracha) qui squattent trottoirs et chaussées, nos villes s’occidentalisent tout en se blédarisant.

Il en est de même de ces guérites de gardien de certains sièges sociaux de banques et autres institutions à fric qui font tache dans leur environnement rutilant de verre et de marbre, avec leurs cache-soleil en carton,… la chaise rembourrée d’éponge et de chiffons et… l’éternelle théière cabossée en alu posée à même le sol ! Et dire que les « patrons » passent devant tous les jours, répondant hautainement au salut servile du gardien ! Au volant de leur limousine dernier cri !

Atterrissage en douceur

A peine l’avion atterrit-il qu’ils se lèvent pour chercher leur bagage dans les casiers et se précipitent vers l’avant, encombrant le couloir et étouffant les quelques passagers qui ont choisi de rester sagement assis.

Et comme l’ouverture de la porte tarde, ils se mettent à soupirer et à psalmodier des invocations où il est question des récompenses qui attendent là-haut ceux qui font montre de patiente dans ce monde d’ici-bas. !

Pourquoi j’ai quitté Israël

Avigail Abarbanel – une psychologue d’origine israélienne qui a quitté Israël depuis 25 ans – exprime ici ce qui la sépare de ses anciens compatriotes.

…….

Le deuxième et plus important sujet qui m’ennuie est le crime que vous avez commis et que vous continuez de commettre au nom de «notre» survie. Vous vouliez une solution à la persécution de votre groupe et c’est justement là que réside le problème. Vous avez décidé de créer un ghetto que vous pensiez comme un havre de paix, alors que la terre était déjà bien occupée. Vous êtes venus et vous l’avez prise, avez perpétué un nettoyage ethnique et vous continuez encore à le faire. Je sais que vous n’aurez pas considéré votre mission comme accomplie avant que vous n’ayez toute la terre, sans son peuple.

……..

CLIC ici pour lire tout l’article http://arretsurinfo.ch/pourquoi-jai-quitte-israel/

bat-yam-vue-depuis-la-cote-2013

Bat Yam vue depuis la côte, 2013


Votre agenda

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Rubrique

Archives

Catégories